Belgocontrol a agi correctement lors de l’incident du 5 octobre 2016

Le rapport indépendant relatif à un incident survenu à l’aéroport de Bruxelles National, où deux avions se sont retrouvés trop proches l’un de l’autre, confirme que Belgocontrol est intervenue conformément à toutes les instructions usuelles.

Jeudi 30 mars 2017

Le 5 octobre 2016, au mépris des directives du contrôleur aérien de service, un avion avait décollé de la piste 07R. Au même moment, un autre avion avait entamé son atterrissage vers la piste 01. Le contrôleur aérien avait alors ordonné immédiatement à l’appareil d’interrompre son atterrissage et de remettre les gaz ou de repartir pour un circuit d’attente.  Il s’agit d’une procédure standard, où au lieu d’atterrir l’avion reprend une altitude limitée pour refaire ensuite une approche selon les procédures en vigueur, et atterrir.

Comme pour tout incident grave ou pour tout accident aérien, l’Air Accident Investigation Unit (AAIU) a ouvert une enquête sur cet événement. L’AAIU analyse les faits et entend toutes les parties impliquées, avant de tirer ses conclusions et de faire des recommandations pour prévenir à l’avenir ce type d’incident. Le rapport de l’AAIU a été publié aujourd’hui. Il souligne que Belgocontrol a agi correctement sur toute la ligne. La décision du contrôleur aérien de dévier l’appareil était la seule décision correcte à prendre.

La Direction générale Transport aérien et le Ministre de la Mobilité Bellot avaient déjà confirmé auparavant que le choix de pistes à ce moment-là était conforme aux instructions. L’orientation et la force du vent justifiaient d’utiliser alors les pistes 07R et 01.

Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol : “Une fois de plus, il a été prouvé que nos contrôleurs aériens agissent de manière professionnelle et correcte, même dans des circonstances difficiles. Nous garantissons ainsi chaque jour la sécurité du trafic aérien, ce qui est souvent sous-estimé. Ce type d’incident l’illustre clairement. L’an dernier, aucun incident de catégorie A (‘grave’) ou B (‘important’) engageant la responsabilité de Belgocontrol n’a été enregistré.”
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique