Belgocontrol cesse d’exister

Belgocontrol cesse d’exister

Cette année, Belgocontrol fête ses 20 ans d’existence. Ces dernières années surtout, le prestataire de services de navigation aérienne national a connu quelques changements importants. La nouvelle culture d'entreprise se reflète désormais clairement dans une nouvelle identité d'entreprise : Belgocontrol change de nom.

En 1998, la Régie des Voies aériennes s’est muée en Belgocontrol, une entreprise publique autonome. L’entreprise appartient à 100% à l’Etat fédéral, mais opère de manière totalement indépendante avec son propre Conseil d’administration et son Comité de direction. Belgocontrol assure la sécurité du trafic aérien dans les aéroports nationaux et régionaux, ainsi que du trafic aérien en approche et en survol dans l'espace aérien belge. Au total, les contrôleurs aériens ont géré environ 20 millions de vols au cours des 20 dernières années.

Durant ces 20 années, un certain nombre de jalons importants ont, chacun, contribué à une amélioration du fonctionnement de l’entreprise et des services fournis aux clients, principalement les aéroports et les compagnies aériennes. Mais le monde de l'aviation et du contrôle du trafic aérien est en constante évolution et Belgocontrol s'adapte à ces conditions changeantes. Ainsi, l’entreprise assure son avenir dans un environnement concurrentiel international.

Depuis 2014, le Comité de direction, sous la direction du CEO Johan Decuyper, a travaillé en étroite collaboration avec le Conseil d'administration sous la direction du Président Renaud Lorand, afin de développer une vision, une mission et une stratégie pour l'avenir de Belgocontrol. Celles-ci s’articulent autour de trois axes: des partenariats avec les clients, des partenariats avec le personnel et la pérennité de l'entreprise.

Fiable

Garantir la sécurité du trafic aérien est et reste la mission prioritaire de Belgocontrol. Bien que souvent invisible, il n’en demeure pas moins que ce rôle demeure crucial dans la chaîne de l’aviation. Cela s’est avéré à plusieurs moments dans l’histoire de l’entreprise. C'est pourquoi Belgocontrol a fortement investi dans la fiabilité de ses systèmes ces dernières années et continue à mettre en place des procédures qui permettent de garantir la continuité des services dans tous les scénarios possibles. Cette garantie a une valeur inestimable pour les différents stakeholders. Et c'est également la base de la confiance mutuelle dans une collaboration où tous les partenaires ont intérêt à continuer à renforcer le secteur de l'aviation dans notre pays comme l'un des secteurs économiques les plus importants.

Employeur

D’ici la fin 2019, Belgocontrol comptera quelque 900 employés, bénéficiant du renfort de bon nombre de nouveaux collègues ces dernières années. Dans le même temps, le management a mis en place une culture d'entreprise moderne, en concertation avec les collaborateurs. Désormais, Belgocontrol considère beaucoup plus qu’auparavant que l’orientation client est d'une importance primordiale. Tous les employés sont conscients des intérêts des clients, mais aussi de l’appréciation qu’ils ont pour leur travail. Cette compréhension mutuelle mène à des coopérations très concrètes qui profitent à toutes les parties concernées. Cela concerne, par exemple, des investissements dans des installations techniques qui augmentent la capacité des aéroports ou une circulation des informations plus aisée entre eux ou avec le monde extérieur.

Belgocontrol devient également de plus en plus un employeur moderne qui embrasse le principe de l’équilibre entre vie privée et activité professionnelle pour ses employés. Avec le projet New Ways of Working, le lieu de travail du futur deviendra une réalité au sein de Belgocontrol.

Futur

Belgocontrol suit de près les développements technologiques dans le secteur de l'aviation. Ainsi, l’entreprise étudie déjà pleinement les possibilités des tours numériques. D'autres organismes de contrôle du trafic aérien en Europe les utilisent déjà et Belgocontrol ne peut pas rater le coche et ne le ratera certainement pas.

Sur le plan économique, outre le marché du trafic aérien toujours en croissance, il existe également un secteur très dynamique de trafic aérien sans pilote, c’est-à-dire des drones. Belgocontrol accorde une grande importance à la sécurité du trafic des drones et, à terme, à l’intégration de ce nouveau type de trafic dans le trafic aérien traditionnel. Elle participe d’ores et déjà à de nombreux projets qui explorent les possibilités offertes par les drones pour en tirer les enseignements pour le contrôle du trafic aérien. Cela en fait un chef de file en Europe.

Belgocontrol est également très consciente de son rôle sociétal. À juste titre, il faut prêter attention à la combinaison des intérêts écologiques et économiques. Localement, en conciliant la croissance des aéroports avec la qualité de vie de l'environnement. Dans un contexte plus large, en économisant du carburant, en respectant les normes de bruit ou en coopérant au développement de sources d’énergie renouvelable (éoliennes). Belgocontrol est un partenaire actif dans divers projets qui contribuent à la réalisation de ces objectifs ou qui étudient les moyens d’y parvenir. Ainsi, les Continuous Descent Operations ou ‘atterrissages verts’ sont appliqués autant que possible.

L'unification de l'espace aérien constitue un autre défi dans le futur. Au niveau national, en coordonnant les espaces aériens civil et militaire. C'est pourquoi les deux centres de contrôle aérien, Belgocontrol et le contrôle du trafic aérien militaire, se réuniront sur le site de Steenokkerzeel d'ici la fin 2019. Au niveau européen, l’entreprise participe de manière proactive à l'unification et donc à l'optimisation de l'ensemble de l'espace aérien européen afin d'accroître la capacité tout en continuant à assurer la sécurité.

Belgocontrol devient …

La vision future de Belgocontrol est résumée dans un slogan unique :

We will bring the most safe, sustainable and unique experience to every single airspace user.

La nouvelle image de marque que la société adoptera sera la cerise sur le gâteau de ce changement. A partir du 8 novembre 2018, Belgocontrol s’appellera skeyes.

skeyes se réfère bien entendu à l’espace aérien et aux yeux des contrôleurs aériens qui sont rivés sur celui-ci. Mais cela fait également référence au regard que l'entreprise porte sur les gens : les passagers, les clients et les stakeholders. Nous gardons les yeux ouverts sur leurs intérêts et leurs souhaits, et ce à travers tous les départements de l’entreprise : des collaborateurs techniques aux employés administratifs et à tous les services d’appui en passant par les experts météorologues. Et skeyes regarde vers l'avenir et va de l’avant : un avenir durable pour l’entreprise tout en veillant à la viabilité du trafic aérien et de notre planète.

La baseline qui accompagne le nom est Nice to guide you. On y retrouve ici aussi la double référence à notre mission de mener à bien/ guider le trafic aérien et à l’aspect de rencontre.

Les couleurs bleu et vert du logo sont synonymes de sécurité et de pérennité. Les lignes qui traversent le logo symbolisent les lignes que les contrôleurs aériens voient sur leurs écrans radar.

Pour Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol, la nouvelle identité n’est qu’une prochaine étape, certes importante, dans l’histoire de l’entreprise : « Le cadeau que nous nous faisons pour notre vingtième anniversaire fait partie intégrante du processus de la nouvelle culture d’entreprise que nous mettons en place. Je suis fier de pouvoir contribuer à la réforme de cette entreprise dynamique. Mais nous ne sommes maintenant qu'au tout début des défis qui nous attendent : nous devons rester fermes dans l'environnement concurrentiel international du contrôle du trafic aérien. Je suis cependant convaincu que nous sommes armés face à cet avenir : nous avons investi dans de solides partenariats dans tous les domaines de nos activités, tant au niveau national qu’international, nous continuons à innover en permanence et nous assumons pleinement notre rôle sociétal. Et plus que tout, je sais que nous pouvons compter sur le professionnalisme, le savoir-faire et l'enthousiasme de nos collaborateurs pour continuer à exercer nos missions. »
Renaud Lorand, Président du Conseil d’administration, déclare : « La part du secteur aéronautique dans le PIB belge est importante et de très nombreuses personnes travaillent directement ou indirectement dans l'aviation. skeyes est aujourd’hui profondément ancré dans la communauté aéronautique de notre pays et ambitionne de rester à l’avenir un partenaire-clé du secteur. Il entend allier service d’excellence à ses clients et rôle sociétal dans le domaine de l'écologie et du vivre ensemble ».
Le Ministre de la Mobilité François Bellot :  « Cet anniversaire est l’occasion pour moi de féliciter l’ensemble des collaborateurs de Belgocontrol pour le travail accompli durant ces 20 années. Depuis 1998, Belgocontrol exerce la mission de gestion du ciel belge en plaçant la sécurité comme priorité numéro 1. Le chemin parcouru est important mais les évolutions du secteur se poursuivent et de nouveaux défis seront encore à relever dans les prochaines années. La digitalisation, les nouveaux équipements et des procédures en évolution vont permettre de répondre aux besoins sociétaux de sécurité et environnementaux. Belgocontrol a choisi de changer d’identité et a ainsi entamé une mutation qui devra se traduire dans sa relation avec ses clients et avec son environnement. »
Corporate
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique