Collaboration entre Belgocontrol, la SOWAER et la Défense : nouveau radar à Florennes

Installé sur une tour de 30 mètres de haut, le nouveau radar de Belgocontrol est opérationnel depuis ce matin. Il fournit des informations essentielles aux contrôleurs aériens et ce à la fois pour l’aéroport de Charleroi, la base aérienne de Florennes et le survol de la Belgique. Belgocontrol a investi cinq millions d’euros dans la nouvelle installation technique.

Mercredi 12 juillet 2017

Le nouveau radar affichera sur les écrans des contrôleurs aériens la position précise des avions en approche pour l’aéroport de Charleroi et la base militaire de Florennes. De plus, il permet de mieux surveiller le trafic en vol au-dessus des Ardennes dans un rayon de 220 km.

À terme, le nouveau radar de Florennes remplacera le radar d’approche actuel de Charleroi. Il servira à la fois à Belgocontrol et à la Défense. Cette réalisation s’inscrit dans le partenariat renforcé entre les deux institutions.

L’aménagement du site de Florennes et la construction du nouveau radar de surveillance se sont faits en étroite collaboration avec Société Wallonne des aéroports. La SOWAER, chargée de la construction du bâtiment technique et de la sécurisation du site, est propriétaire des lieux, tandis que le radar et toute la technologie installée à Florennes sont la propriété de Belgocontrol.

L’image du trafic aérien en Belgique est constituée sur base des observations de neuf capteurs radar répartis sur six sites de Belgocontrol (Bruxelles-National, Bertem, Florennes, Liège, Ostende et Saint-Hubert), complétée par un radar de la Défense et différents radars à l’étranger.

Au total, Belgocontrol a investi 16 millions d’euros dans la modernisation de ses installations radar ces dernières années, dont cinq millions à Florennes.

Dominique Dehaene Manager Communication - Spokesman
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique