La CSC-Transcom dépose un préavis de grève chez skeyes contre la collaboration avec la Défense

La CSC-Transcom dépose un préavis de grève chez skeyes contre la collaboration avec la Défense

Une des mesures qu’impose l’Europe à ses Etats membres pour une exploitation plus efficace de l’espace aérien européen est la collaboration entre contrôles aériens civils et militaires. Une telle collaboration est déjà un fait accompli dans bon nombre d’autres pays européens, et elle porte ses fruits.

Il y a 15 ans, afin de respecter les accords européens et exploiter l’espace aérien belge de manière optimale, le gouvernement fédéral avait déjà consigné dans l’accord gouvernemental la collaboration entre skeyes et la Défense. En 2017, les ministres compétents de la Mobilité et de la Défense ont pris les décisions nécessaires pour pouvoir l’exécuter.

Ces dernières années, skeyes et la Défense ont préparé ensemble l’association des deux institutions. Il en résulta un accord fixant les lignes directrices de la collaboration. Début décembre 2019, les contrôleurs aériens militaires ont rejoint leurs homologues de skeyes sur le site de Steenokkerzeel. Les contrôles aériens civil et militaire sont encore gérés distinctement, mais ils s’accordent mieux grâce à leur co-localisation.

Lors de la conclusion de l’accord, il a été stipulé qu’à terme, un nombre limité de contrôleurs aériens militaires pourraient obtenir une licence pour le contrôle aérien civil et seraient donc transférés chez skeyes. L’évolution inverse deviendrait également possible.

L’exécution concrète de cette disposition serait discutée à part et n’entrerait en vigueur qu’en cas d’accord avec les organisations syndicales représentatives. Le timing est fixé à 2023. D’emblée, les discussions de cet accord d’exécution ont été lancées le 16 décembre 2019. skeyes estime dès lors que le préavis de grève – qui court jusqu’au 28 janvier 2020 – est prématuré.

A présent, conformément aux règles de la concertation sociale, skeyes planifiera dans les trois jours une concertation sur le point afférent au préavis de grève.

Contactez-nous
Dominique Dehaene skeyes - Communication Manager & Spokesperson
Dominique Dehaene skeyes - Communication Manager & Spokesperson
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique