skeyes évalue l’application de la nouvelle législation sur les drones

skeyes évalue l’application de la nouvelle législation sur les drones

La nouvelle réglementation européenne relative aux drones est entrée en vigueur le 31 décembre 2020. Cela a des conséquences considérables pour le trafic aérien. Six mois plus tard, skeyes effectue une première évaluation.

La nouvelle réglementation a bouleversé le monde des drones : elle permet désormais de piloter plus facilement des drones dans l'espace aérien belge, sauf dans certaines zones sécurisées. skeyes est responsable de l'accès des drones aux zones autour des aéroports civils belges.

Information
Durant la période précédant l'entrée en vigueur, skeyes a informé en détail les contrôleurs aériens de la nouvelle réglementation et des nouvelles procédures opérationnelles qui ont été développées à cette occasion pour assurer la sécurité de l’ensemble du trafic aérien. En effet, chaque adaptation dans l'espace aérien nécessite beaucoup de préparation, de concertation et de formation avant de pouvoir être appliquée.

Les utilisateurs de drones professionnels et récréatifs ont été avisés, via différents canaux, des modifications apportées à l'outil en ligne et à l'application mobile ‘Drone Service Application’ qui leur permettent de demander et de suivre les vols de leurs drones dans les zones gérées par skeyes. Dans ces zones, la DSA automatise et facilite l'ensemble du processus, de la demande au vol, tant pour les pilotes que pour les contrôleurs aériens.

Mesures de sécurité
Six mois plus tard, skeyes analyse les nouvelles procédures sur base des expériences au cours de cette période initiale.

Dans ce cadre, on accordera une attention particulière au contrôle du trafic aérien autour de Brussels Airport. Le trafic aérien y est le plus intense à basse altitude. Il ne s’agit pas seulement de drones, mais aussi et surtout d’hélicoptères. Les deux types d'appareils sont utilisés par différentes autorités (publiques) pour diverses manifestations dans et autour de la capitale, pour des vols d'inspection de différentes conduites présentes en grand nombre en milieu urbain ou pour des opérations de sécurité. Ainsi, le récent sommet de l'OTAN, avec notamment la visite du Président américain Joe Biden, a mis les contrôleurs aériens devant un défi de taille, qu'ils ont relevé avec succès.

La sécurité reste toujours la priorité absolue pour skeyes. Afin de garantir celle-ci en tout temps, le contrôle aérien a occasionnellement mis en place un certain nombre d'interventions spécifiques ces derniers mois. Par exemple, l'espace aérien pour les drones a été temporairement abaissé de 400 pieds à 150 pieds dans la zone contrôlée autour de l'aéroport de Zaventem. Dans les situations d'urgence et dans les situations où il existe un risque accru pour la sécurité, les contrôleurs aériens peuvent exceptionnellement ordonner, via la Drone Service Application, aux pilotes de drones de faire atterrir immédiatement leur appareil. L'évaluation aura pour but, entre autres, de vérifier l'utilisation de ces mesures.

Innovation
L'application opérationnelle de la nouvelle législation se déroule déjà sans problème dans les autres aéroports. A Anvers et à Ostende ainsi que dans leurs environs, skeyes a déjà acquis une grande expérience dans divers projets avec des partenaires du secteur des drones pour tester certaines applications avec des drones : le transport de matériel médical entre hôpitaux, des vols d'inspection dans les zones portuaires ou les parcs éoliens, des survols de métropoles, etc. Dans et autour de ces aéroports, l'utilisation mixte d'aéronefs à basse altitude est également moins fréquente, tout comme autour de Charleroi et de Liège.

L'innovation est l'un des fers de lance de la politique de skeyes. C’est pourquoi l'entreprise a toujours soutenu l’industrie des drones depuis sa création. Son importance économique ne peut pas être sous-estimée. skeyes souhaite contribuer au succès du secteur dans notre pays. Et bien sûr, continuer à garantir la sécurité de l’ensemble du trafic aérien.

Contactez-nous
Dominique Dehaene skeyes - Communication Manager & Spokesperson
Audrey Dorigo Porte-Parole, skeyes
Dominique Dehaene skeyes - Communication Manager & Spokesperson
Audrey Dorigo Porte-Parole, skeyes
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique