skeyes soutient l’énergie éolienne en étendant les emplacements autorisés pour les éoliennes

skeyes soutient l’énergie éolienne en étendant les emplacements autorisés pour les éoliennes

skeyes continue d’investir afin d’étendre le nombre d’endroits où l’on peut construire des éoliennes. La carte en ligne des zones autorisées sera mise à jour avant la fin de cette année encore, grâce, entre autres à l’installation de Wind Farm Filters.

En collaboration avec le secteur, skeyes tente d’augmenter le nombre d’endroits où des éoliennes peuvent être installées sans compromettre la sécurité du trafic aérien. La Wind Turbine Consultation Map indique dans quelles zones des projets d’énergie éolienne sont conciliables avec les installations techniques, les opérations et les procédures de vol de skeyes. La carte indique, par zone, les recherches complémentaires à effectuer.

Cette mise à jour améliore surtout l’utilisation de la carte. skeyes l’a intégrée dans un outil SIG développé en interne, ce qui permet aux promoteurs d’intégrer plus facilement la carte dans leurs propres outils. Atout supplémentaire : la légende a été adaptée aux dernières évolutions et sa lecture est désormais plus compréhensible.

Wind Farm Filters

A l’avenir, skeyes collaborera encore plus étroitement avec la Défense lors de l’évaluation des demandes d’avis pour des éoliennes. La raison en est l’utilisation conjointe de l’infrastructure radar, la Défense devenant responsable des radars non coopératifs (les radars dits primaires), et skeyes des radars coopératifs (les radars secondaires).

Une première étape consiste en l’installation de Wind Farm Filters (WFF) sur les radars primaires actuels d’Ostende, de Bruxelles et de Florennes. Ces Wind Farm Filters réduisent les effets des éoliennes sur les radars. Ces Wind Farm Filters ont déjà été installés à Bruxelles et à Florennes. Le radar d’Ostende en sera encore équipé avant la fin de cette année.

Johan Decuyper, CEO de skeyes: « Au-delà de son importance économique pour le secteur de l’aviation, skeyes est pleinement consciente de sa responsabilité sociétale. Nous assumons notamment ce rôle en contribuant au développement du secteur de l’énergie éolienne. Nous analysons ainsi toutes les possibilités pour limiter autant que possible l’effet des éoliennes sur nos installations – et donc leur impact sur la sécurité du trafic aérien – afin de pouvoir libérer un maximum d’espace pour installer des éoliennes supplémentaires. »

Contact us
Audrey Dorigo Porte-Parole, skeyes
Audrey Dorigo Porte-Parole, skeyes
About skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique