Une nouvelle plateforme permet l'utilisation de drones sur demande pour des applications industrielles

Une nouvelle plateforme permet l'utilisation de drones sur demande pour des applications industrielles

Proximus, SkeyDrone et DroneMatrix ont récemment uni leurs forces pour développer une plateforme intégrée, permettant aux drones d'effectuer des missions sur demande pour des applications industrielles. La plateforme portera le nom «6th NeTWorK». Après une première phase de tests commerciaux et techniques, en cas de succès, les trois partenaires mettront ce service sur le marché avant la fin de 2021.

En Belgique, les entreprises qui veulent intégrer l'utilisation des drones dans leurs opérations commerciales rencontrent de nombreux obstacles : la technologie des drones nécessite beaucoup d'expertise, la réglementation est stricte et complexe et les services commerciaux ne sont pas encore complètement développés. Malgré toutes ces difficultés, l’utilisation de drones reste très avantageuse pour de nombreuses entreprises innovantes.

Pour éliminer ces obstacles l'opérateur télécom Proximus, l’agence de services de trafic aérien de drones SkeyDrone et le développeur de drones et leurs logiciels DroneMatrix ont décidé d'unir leurs forces en créant une plateforme intégrée, permettant aux drones de survoler la Belgique dans un environnement contrôlé et sécurisé pour des missions spécifiques (conforme à la réglementation belge et européenne).

Chaque partenaire est complémentaire au projet avec des compétences et des connaissances spécifiques.

« Nous développons des drones et leurs logiciels d'application depuis l'aube de l'industrie en Belgique», déclare Frank Vanwelkenhuyzen, président de DroneMatrix. « Cet investissement nous a mis en pôle position pour être un partenaire dans cette initiative. C’est une bonne chose que nous puissions nous appuyer sur le savoir-faire que nous avons acquis pour développer cette nouvelle technologie ».

Proximus ajoutera une expertise dans les réseaux mobiles 4G et 5G, l'intégration de systèmes et l'analyse de données : « Nous considérons ce partenariat comme très important, car il s'agit d'une initiative très concrète dans laquelle des drones utiliseront le réseau à haute performance et les services d’analyse de données de Proximus pour effectuer diverses missions de surveillance, de contrôle d’infrastructures et de sécurité, voire même de logistique », déclare Anne-Sophie Lotgering, Executive Vice-President Enterprise Business Unit de Proximus.

SkeyDrone - filiale du régulateur du trafic aérien skeyes - ajoute son expertise et ses compétences en matière de gestion du trafic aérien et de conformité réglementaire. « Notre intérêt pour les drones est clair. Notre principale préoccupation est toujours la sécurité de tout le trafic aérien. Nous avons soutenu le secteur des drones dès le début car nous croyons en sa grande valeur économique. Et nous sommes impatients de fournir nos services dans un monde où le trafic aérien est régulé impeccablement. C'est pourquoi, en tant que pionnier du trafic aérien sans pilote, nous sommes pleinement engagés dans cette collaboration », déclare Hendrik-Jan Van Der Gucht, directeur général de SkeyDrone.

Ce projet appelé «6th NeTWorK» débutera par une phase de développement technique en 2021, parallèlement à une étude de marché approfondie. Si le résultat est positif, la deuxième phase contiendra la commercialisation des différents services de drones industriels.

Contactez-nous
Hendrik-Jan Van Der Gucht CEO SkeyDrone, SkeyDrone
Hendrik-Jan Van Der Gucht CEO SkeyDrone, SkeyDrone
A propos de skeyes

skeyes assure la sécurité et l’efficacité du trafic aérien en Belgique, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les contrôleurs aériens de skeyes guident plus de 3.000 avions chaque jour, soit plus d’un million de mouvements de vol par an. L’entreprise publique autonome est active au cœur de l’Europe, dans un des espaces aériens les plus denses et complexes du continent. skeyes est présente à Brussels Airport ainsi qu’aux aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai, de Liège et d’Ostende. Grâce à son centre de contrôle CANAC 2, skeyes gère les mouvements de vol au-dessus de la Belgique et d’une partie du Luxembourg jusqu’à une hauteur de 7.500 mètres (*). L’entreprise compte près de 900 collaborateurs expérimentés qui sont au service de leurs clients : compagnies aériennes, aéroports, secteur aérien et autorités. skeyes développe également des services innovants en ce qui concerne les drones et contribue à un avenir durable du secteur aérien, entre autres en matière d’environnement. 

skeyes est membre du FABEC, un bloc d’espace aérien commun (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, France et Suisse) dont le but est d’améliorer l’efficacité de la navigation aérienne au cœur de l’Europe dans le cadre du Ciel unique européen. 

www.skeyes.be

(*) L’espace aérien supérieur des pays du Benelux et de l’Allemagne du Nord-Ouest est géré conjointement par le centre EUROCONTROL de Maastricht. 

skeyes
Tervuursesteenweg 303
1820 Steenokkerzeel
Belgique